Banniere


Menu

lundi 5 juin 2017

La robe Roma de communiante

Cette année, Rastacouette fait sa première communion. C'est une étape importante lorsqu'on est croyant. 

Elle avait, bien sûr, envie d'avoir une belle robe et il lui semblait tout à fait normal que ce soit Maman qui la couse...

La première étape a consisté à trouver "LA" robe ! 

Je vous passe les envies de robe longue de princesse (ou plutôt de mariée...), de la dentelle en guise de manches (comme la robe de mariée de Maman...)... puis la transition longue derrière et courte devant... pour au final, réussir à la convaincre qu'une robe aux genoux est tout de même plus appropriée pour une communiante !

J'ai ensuite cherché sur le net, LE patron qui pourrait faire chavirer le cœur de la demoiselle (et de sa maman).. et je suis tombée sous le charme de la magnifique robe Roma de Nun Studio. Quoi de mieux qu'une robe nommée Roma, imaginée par une religieuse, pour faire sa première communion ! La version en rouge et blanc présentée sur la boutique est tout simplement magnifique... Un petit visionnage à Rastacouette, qui a tout de suite adoré mais s'est inquiétée de la couleur : "Maman, il faut qu'elle soit blanche, tu n'oublies pas !"



Rastacouette, du haut de ses 9 ans 1/2, fait du 10 ans en taille, j'ai donc opté pour le haut Roma teen qui commence à partir de 10 ans, en me disant que j'arriverai bien à faire le bas toute seule...

La seconde étape a été de trouver le tissu... N'ayant que peu de connaissance sur les différents tissus et textures, je ne savais pas trop comment faire... Et puis, je me suis dis que cette robe avait obligatoirement du être cousue pour une communion... cela me semblait une ÉVIDENCE !

Un petit tour sur le moteur de recherche "robe roma c'est dimanche communion" et là... Wahouuuuu ! J'ai vu apparaître la magnifique version de sœur Alma ! Et là, j'avoue, je n'ai aucunement regretté le choix du patron et surtout, j'ai tout simplement décidé de plagier le choix du tissu : un piqué de coton blanc !!!



Un petit tour à Mondial Tissus (avant qu'il ne ferme pour plusieurs mois) et j'ai trouvé mon bonheur, accompagné d'une toile de coton, de tulle blanc très léger et d'un passepoil doré.

Mais voilà, je vous rappelle que ma demoiselle voulait tout de même de la dentelle mais les motifs de dentelle me semblaient tous trop gros pour une demoiselle de 10 ans... Au final, j'ai trouvé ce que je cherchais aux puces couturières d'un village à proximité de chez moi (puces couturières où j'ai eu le plaisir de revoir Mamzelle Crane) : une dentelle en plumetis à priori très vieille (au dire de la dame qui vendait).

La troisième étape a été tout simplement de coudre une toile, histoire de vérifier le patron, et de se faire la main avant de me lancer... J'ai profité d'une semaine de congés pour m'atteler à la tâche ! Bien m'en a pris... Si vous souhaitez plus de détail, il suffit d'aller jeter un œil sur la dite toile, alias "Belle des champs" !

Au final, j'ai décidé, suite à cette toile :

  • d'abandonner le passepoil et de revenir sur mon addiction au biais dentelle
  • de coudre la ceinture directement plutôt que de mettre des passants qui sont plus disgracieux
  • d'abandonner les boutons (même cachés) au profit d'une fermeture éclair invisible
  • de doubler la robe totalement (jupe comprise)

La quatrième étape, enfin, a consisté à coudre LA robe... Pour cela, il m'a fallu 3 petits jours fériés (oui, quand je dis que je ne suis pas rapide...).

Le début a assez mal commencé... c'est peu de le dire... J'ai, tout simplement, commencé par coudre le plumetis dentelle sur le piqué de coton et au premier passage au fer (chaleur "soie", je précise), catastrophe... Ma dentelle a rétréci... Horreur... mais il vaut mieux s'en rendre compte au début... Après plusieurs tests de chaleur, et cela se passe bien en chaleur "synthétique"... J'ai donc repris la tâche...



Le reste de la robe s'est passé sans encombre (merci la toile), que ce soit la pose du biais dentelle, de la fermeture éclair invisible ou encore du tulle... Ouf !

Robe Roma - Devant haut

Zoom sur devant biais dentelle et plumetis
 Pour les finitions, j'ai fait quelques points cachés au niveau du col pour qu'il reste, à peu près plaqué.

Robe Roma - Dos (fermeture éclair invisible)

Robe Roma - doublure

Robe Roma - zoom ceinture

Robe Roma - zoom ourlet extérieur

Robe Roma - Derrière haut


Robe Roma - ourlet doublure (et tulle coincé entre tissu principal et doublure)


Robe Roma - Zoom sur tulle

Robe Roma - zoom sur tulle
Au final, j'ose le dire, je suis très fière de cet ouvrage ! Fière d'avoir réussi à coudre une robe pour un grand jour à ma fille, fière des finitions apportées... et heureuse de voir le bonheur de ma fille !

Voici "quelques" photographies du jour J...

Zoom sur le col et sa dentelle

Zoom sur les gants crochés achetés sur des puces couturières

Zoom sur la jupe et le tulle


Zoom sur le dos et la fermeture éclair invisible







Et voilà la jolie communiante devant la porte de l'église...



Si vous souhaitez en voir un peu plus sur la coiffure, c'est par ici...


Coiffure de cérémonie

Pour ceux ou celles qui me connaissent, depuis que Rastacouette a une longueur de cheveux acceptables (c'est à dire assez tardivement... à presque 3 ans...), je lui fais toutes sortes de coiffures.... même s'il est vrai qu'en grandissant, elle opte parfois pour une simple "queue de cheval"... 

Pour sa communion, je ne pouvais donc pas passer outre une jolie coiffure !

J'ai donc choisi, avec l'accord de la demoiselle, de faire une tresse inversée commencée sur un côté, à partir d'une raie en "zig-zag" pour finir par un chignon "fou" légèrement décalé (sur le même côté) avec quelques mèches ondulées associées à du ruban.

Quelques photos seront plus explicites :










Si vous souhaitez en voir un peu plus sur la robe cousue main, c'est par ici...