Banniere


Menu

lundi 21 novembre 2016

Imagine Sport wear chic

La semaine dernière, je vous ai présenté mon top, hacké à partir du patron de la robe Imagine de Louis Antoinette, dans le cadre du concours #hacklamode.

J'avais, à ce moment là, déjà ma petite idée sur le tissu que j'allais utiliser pour la dite robe ! La couture est une passion assez consommatrice en temps (et mon temps libre est assez réduit...) alors lorsque je couds des vêtements, j'aime qu'ils puissent être portés facilement et qu'ils soient confortables.

C'est donc, en suivant cette ligne directive que j'ai choisi mon tissu :
- un molleton ou tissu "sweat" pour le côté confortable
- une dentelle stretch pour le côté "chic"

Molleton gris

Dentelle noire sur molleton


et mon fameux biais dentelle que j'adooooore...

Zoom sur poche avec finitions au biais dentelle


Cette association de tissus vous rappelle quelque chose !? Normal... j'avais déjà tenté l'expérience pour mon inédit de La Jolie Girafe...

Le tissu étant extensible, j'ai supprimé la fermeture éclair en coupant, respectivement les devants (haut et bas) en 1 pièce.

Le tissu étant plus épais, j'ai opté :
- concernant les plis au niveau des épaules, pour des plis creux contrairement au patron initial,
- concernant les manches, pour un ourlet au biais à la place du ourlet mouchoir préconisé

Zoom sur épaule et plis creux

Zoom sur manche et ourlet au biais


La cousette s'est très bien passée (mais je confirme que je suis trèèès lente car j'ai dépassé le quota d'heures indiqué sur le patron...) mais lorsque j'ai enfilé ma robe après avoir assemblé le haut et le bas, j'avais l'impression d'avoir un vrai sac à patate devant moi... Grrrrr...

Zoom sur le dos dentelle


Afin d’ôter cette vision de tubercule, j'ai décidé le reprendre la robe :
- en supprimant 4 bons centimètres au niveau de la taille
- en allongeant le pli creux de la jupe (chose assez difficile lorsque la jupe est déjà assemblée au haut et que l'utilisation du découd-vite est à éviter lorsqu'on a cousu au point jersey...)

Pour éviter que l’encolure ne se déforme avec le temps (et les lavages...), j'ai choisi de faire la parementure en popeline entoilée.

Zoom sur encolure


Pour les finitions intérieures, j'ai utilisé ma surjeteuse mais elle n'est pas de très bonne qualité et je n'arrive pas à la programmer correctement...

L'ourlet a été réalisé à la double aiguille.

Zoom sur l'ourlet jupe










dimanche 13 novembre 2016

Imagine en top...

Pour sa deuxième année, Louis Antoinette lance le concours #hacklamode ! Cette fois-ci, il s'agit de hacker la robe Imagine (disponible en téléchargement gratuit ou au format papier sur leur boutique en ligne).

Louis Antoinette est en partenariat avec Artesane, qui propose, pour l'occasion, une vidéo gratuite pour apprendre à coudre la robe Imagine.

(Si vous avez réussi à "louper" l'information, sachez que vous avez jusqu'au 04 Décembre pour proposer votre cousette...)

Autant l'année dernière, je ne me suis pas reconnue dans "La Parisienne" qui, me semble t'il, n'était pas adaptée à ma morphologie (je n'ai donc pas participé), autant cette année, j'ai flashé sur la robe Imagine et les différentes possibilités qu'elle offre !

J'apprécie notamment :
  • les petites manches, 
  • la découpe du dos
  • la taille cintrée
J'ai déjà mon idée sur l'association de tissus que je souhaite tenter pour la robe mais j'ai d'abord voulu tester le patron pour vérifier la taille, ou plutôt les tailles : celle correspondant à la poitrine et celle correspondant à ma taille.

J'ai donc décidé de coudre Imagine en "top" dans un tissu stretch (déjà utilisé pour mon irrésistible). J'ai respecté le patron jusqu'à la taille et j'ai ensuite allongé (à ma sauce) pour en faire un haut. Les basques ne sont pas très flateuses sur moi (et mes rondeurs), je suis donc partie sur quelque chose de plutôt droit (entendre quelque chose qui suit mes courbes sans les mouler).

Pour les raccords, j'ai fait au mieux... et j'ai aussi profité du stretch pour réussir à faire coïncider certaines rayures (oh... la tricheuse...) ! Ce n'est pas parfait mais je n'en rougis pas quand je vois certains vêtements du commerce !

J'ai suivi la notice explicative qui est très claire tout en ayan pris soin de visionner avant la vidéo sous Artesanne. Cela m'a notamment appris la technique (et accessoirement le nom) de l'ourlet mouchoir !!!

Quelques photos des finitions...

Zoom sur le decolleté et les finitions intérieures

Zoom su une manche

Zoom sur le V du décolleté

Zoom sur pince devant et surpiqure de la taille (et raccords...)

Zoom sur les finitions intérieures

Zoom sur le dos
Et voilà le top porté avec ma jupe Elle Frost...




Top Imagine devant

Top Imagine dos

Zoom sur le decolleté

Zomm sur épaule
et porté avec un jeans... 

Top Imagine devant

Top Imagine dos




Les plus :
- taille bien
- les différentes tailles sont intercalées en couleur
- les pièces du patrons sont toutes bien visibles sur les planches
- les repères sont bien visibles et en nombre

Les moins :
- les marges sont incluses et pour hacker le patron, je trouve cela dommage (même si me concernant, vu le peu de modification, cela n'a pas été un problème...)

Modifications :
- pas de fermeture éclair (et donc adaptation de la parementure)
- suppression de la jupe
- allongement à partir de la taille pour en faire un top

Difficultés :
- La pointe du dos : ne surtout pas lever l'aiguille de la mac
- L'ourlet mouchoir en 2 temps

jeudi 27 octobre 2016

Mon premier débardeur Yvonne

La semaine dernière, je suis allée faire un petit tour chez Emmaüs et j'ai trouvé un petit coupon de jersey pour 2€...

Vu la taille du coupon, je n'avais pas beaucoup de choix concernant le type de vêtement que je pouvais faire avec et j'ai tout de suite pensé au débardeur Yvonne de "Coudre de le stretch" de Marie Poisson.

La saison ne s'y prête peut-être pas pour certaines mais mes débardeurs à bretelles me suivent toute l'année : l'été bien sûr mais aussi la nuit, en complément d'un top un peu trop décolleté ou encore durant les périodes plus fraiches en faisant office de maillot de corps (ohh... comme c'est glamour...) !

J'ai réussi à caser, tant bien que mal le débardeur Yvonne dans le coupon mais j'ai été obligé d'opter pour la version courte et j'avoue que j'aurai préféré la version longue, plus pratique pour cacher les rondeurs...

Le tissu n'étant pas très fluide, je trouve que le rendu fait un peu "cartonné" et qu'il n'est pas très avantageux sur ma personne mais il pourra très bien remplir ses fonctions nocturnes !


Zoom sur bretelle

Yvonne vue de devant

Les raccords...

Yvonne vue de dos

Zoom sur bretelle dos

Zoom sur ourlet intérieur

Et voilà quelques photos de l'Yvonne portée qui font un peu mal aux yeux... (aux miens en tout cas...)

Yvonne portée vue de devant

Yvonne portée vue de dos


Le décolleté d'Yvonne...


Les plus :
- taille bien
- les marges incluses de 7 mm
- les différentes tailles sont intercalées en couleur
- les pièces du patrons sont toutes bien visibles sur les planches
- les repères  de l'encolure sont parfaitement pensés

Les moins :
Aucun point négatif....

Modifications :
- ourlet de 7mn et non de 3 cm

mercredi 26 octobre 2016

Combinaison

Rastacouette pousse à vitesse "grand V"... Sa combinaison sur-pyjama de Raiponce lui arrive à mi-mollet... Il était temps pour moi d'y remédier !

Lors d'un petit passage à Mondial Tissus, j'ai trouvé un tissu doudou gris avec étoiles et lunes qui pouvait parfaitement convenir à la situation :

  • gris, pour éviter le rose qui prochainement, je n'en doute pas sera mis au placard
  • étoiles et lunes qui évoquent bien le sommeil

Pour le patron, cela a été plus compliqué car je n'ai pas su trouver de patron adéquat... 

[Pantalon]

En cherchant dans mes LMV, je suis d'abord tombée sur la combinaison Ally mais j'ai vite abandonné l'idée car l'entre-jambe m’empêchait de faire le dos en une seule pièce (haut + bas). 

J'ai donc "bidouillé" à ma façon un pantalon en rajoutant un empiècement au niveau de l'entre-jambes en espérant que cela ne soit pas trop catastrophique...

[Haut]

Pour le haut, cela a été plus facile car je souhaitais trouver un pull "raglan". J'ai trouvé mon bonheur, encore une fois dans mon magazine préféré, "La maison Victor" (édition Sept/Oct 2015), avec le sweat-shirt Leonora (dont vous pouvez aussi voir quelques versions sur le site des addicts).

J'ai juste divisé en deux le devant afin de pouvoir coudre une fermeture éclair

Après une bonne après-midi de couture (qui a largement empiété sur la soirée, vu ma rapidité...), j'ai pu proposer à Rastacouette sa combinaison qu'elle a tout de suite adopté (Ouf...).

Le tissu doudou

La fermeture éclair avec un patte de protection

Finition des manches avec manchettes

Finition fermeture éclair avec empiècement entre-jambes

Ourlet des jambes